Maroc: Les élections américaines fascinent



 

Casablanca, Morocco  Observées et adulées, les élections américaines ne cessent de fasciner et de captiver l’attention des citoyens du monde. Parmi ceux-là, les citoyens marocains qui suivent avec intérêt les débats des deux candidats phares de ces élections, Donald Trump et Hillary Clinton.

Hillary Clinton et Donald Trump flickr/cc/Colleen P

Aussi lointains que soient les États-Unis, la première puissance mondiale entretient des relations très proches et historiques avec le royaume alaouite. Notamment en 1777, quand le Maroc décide de reconnaître l’indépendance des États-Unis. Depuis, une succession de présidents s’est faite en Amérique sans aucune trace de disputes graves entre les deux pays.

L’intérêt du Sahara Marocain

Actuellement, les Marocains suivent avec beaucoup d’intérêt les élections américaines. Non seulement pour l’organisation et l’effet international qu’elles transmettent, mais aussi tout particulièrement pour le sort du Sahara. En effet, le Maroc est un pays qui considère le Sahara comme étant marocain et met des barrières à n’importe quelle personne qui s’y oppose.

Les élections de cette année 2016 démontrent une situation complexe et curieuse par rapport au Maroc. Hillary Clinton, grande amie du royaume et de la monarchie marocaine a maintes fois montré son affection pour le royaume alaouite. Or, son parti n’a pas toujours été favorable pour la souveraineté du Sahara marocain. Contrairement au parti du magnat de l’immobilier Donald Trump qui s’est toujours montré proche de la position marocaine.

Malgré la mauvaise réputation imprévisible du candidat Donald Trump et de son parti républicain, le Maroc a pu remarquer durant le mandat de Georges W Bush du même parti l’excellente qualité des relations entre le Maroc et les États-Unis mais aussi sa qualité en tant que premier allié de la première puissance mondiale en Afrique du Nord.

Des avis tranchés

La société marocaine reste majoritairement influencée par l’Europe vu que le Royaume ne rentre pas directement avec le jeu des États-Unis. Concernant les citoyens marocains, la majorité d’entre eux ont une grande préférence pour Hillary Clinton. Ceci s’explique par le fait que Donald Trump ne s’est pas gêné lors d’une conférence de proférer des termes très négatifs envers les Marocains et les a traités d’animaux.

Ainsi, Donald Trump a démontré son côté raciste et non respectueux envers les citoyens du monde et surtout envers les musulmans. Actuellement, il est devenu à ce jour le président des Etats-Unis. Au Maroc, un large sentiment de déception a régné dans les réseaux sociaux et la peur a englobé l’ensemble des jeunes Marocains ayant pour objectif de déménager aux Etats-Unis. Un avenir encore flou et appréhendé par des millions des gens dans le monde qui attendent la première frasque du nouveau président de la première puissance du monde.


Published November 2016




   WRITE YOUR PERSPECTIVE     TRANSLATE THIS ARTICLE 



other perspectives on this topic