Arménie: Les élections américaines

– plus importantes que les nôtres



 

Jerewan, Armenien  La société arménienne attache traditionnellement une importance particulière aux élections américaines en raison de l’importante diaspora arménienne présente aux États-Unis. Elle est l’une des rares diasporas d’Amérique à avoir maintenu des liens étroits avec son pays d’origine.

Mme Clinton est l’unique responsable américaine de haut rang à avoir visité le mémorial dédié aux victimes du génocide arménien lors d’une visite officielle à Erevan. flickr/cc/z@doune

Les Arméniens aisés résidant aux États-Unis ont un poids politique, économique et social considérable, aussi bien dans ce pays qu’en Arménie. C’est pourquoi tous les candidats américains ont jusqu’à maintenant essayé de bénéficier du soutien de la diaspora arménienne.

Reconnaissance du génocide

Dans le passé, La plupart des candidats se sont officiellement engagés dans leur stratégie de campagne à reconnaître le génocide arménien, cependant pas un seul n’a tenu cette promesse jusqu’à présent. L’élection de 2016 constitue une exception surprenante, car aucun des candidats n’a pris cet engagement envers la communauté arménienne aux États-Unis. Ceci est sûrement une des raisons pour lesquelles la préférence pour Hillary Clinton et Donald Trump était partagée parmi les Arméno-Américains.

Un espoir de changement résultant d’un processus externe

Lorsque l’on observe la position des membres politiquement actifs de la société arménienne, on se rend compte que leurs attentes sont plus grandes pour les élections américaines que pour les leurs. En effet, les gens ne croient plus que les élections pourraient changer la situation dans le pays car une opposition n’a jamais réussi à prendre le pouvoir par les urnes dans l’histoire de l’Arménie indépendante. De plus, chaque élection locale et présidentielle est caractérisée par une fraude massive. La majorité des personnes engagées politiquement espèrent que des processus externes parviendront à changer le système. Les États-Unis étant un acteur géopolitique mondial très influent, les partisans de Hillary Clinton et de Donald Trump sont clairement en mesure de distinguer les avantages et inconvénients de chaque candidat pour l’Arménie.

Crainte d’une augmentation de la présence économique et politique russe

Ceux qui souhaitent voir Mme Clinton devenir présidente sont avant tout inquiets de la présence politique et économique croissante de la Russie en Arménie. Ils attribuent la corruption, le trucage d’élections et la situation économique désastreuse aux autorités prorusses, ils craignent que la politique isolationniste de Donald Trump et la sympathie qu’il a pour Vladimir Poutine ne mènent à une intervention sans limites de la Russie dans les pays de l’ancien bloc soviétique. Les partisans de Hillary Clinton attendent une politique américaine plus musclée à l’encontre de la Russie que celle qui fut menée par l’administration Obama. En outre, la volonté de Donald Trump de se concentrer sur les problèmes intérieurs conduira à une réduction du soutien américain aux institutions civiles dans les pays en développement, ce qui pourrait exacerber la situation inquiétante de la démocratie et des droits de l’homme en Arménie.

Sécurité nationale

Certaines personnes mentionnent également la question de la sécurité nationale en pointant du doigt les relations d’affaires que Donald Trump entretient avec les élites économiques azerbaïdjanaises. Son élection pourrait mettre un terme à la neutralité américaine en prenant parti pour l’Azerbaïdjan qui est dans un état de guerre avec l’Arménie pour le contrôle de la région du Haut-Karabagh.

D’autres font état du fait que Mme Clinton a reconnu en tant que sénatrice le génocide arménien. En outre, la Secrétaire d’État a été la seule responsable des États-Unis de haut rang à visiter le mémorial dédié aux victimes du génocide arménien au cours de sa visite officielle à Erevan.

Les sympathisants de Donald Trump relèvent avant tout les décisions controversées prises par Hillary Clinton comme Secrétaire d’État, la plupart considèrent les interventions militaires en Irak, Afghanistan, Libye et Syrie comme des erreurs et des échecs. Certains sont d’avis que Donald Trump adoptera une position plus ferme vis-à-vis de Moscou par rapport à Hillary Clinton. Il y a également des gens qui apprécient les déclarations de Donald Trump à l’encontre des homosexuels, des musulmans, des Mexicains et des femmes.

Les Arméniens attendent de grands changements

Les sujets sur la confrontation Trump-Clinton se font plus fréquents sur le fil d’actualité des utilisateurs arméniens des réseaux sociaux à mesure que l’échéance se rapproche. Des discussions houleuses apparaissent où les gens s’accusent mutuellement d’être partiaux et de servir les intérêts d’un autre État (Russie ou États-Unis). Les Arméniens ont plus de désaccords au sujet des élections américaines que pour leurs affaires politiques internes. La société et la diaspora arménienne attendent de grands changements, quel que soit le prochain président américain.

Publiziert November 2016